top of page

Un homme, un jour, lira, et puis tout recommencera*

Le nouvel an est derrière nous, ça y est !

Vite remplacé par les prochains marronniers : la galette que nous avons dégustée dans les vapeurs du Nouvel An, les soooooldes qui se terminent et rebondissent sur les fesses de Cupidon avec la Saint-Valentin ; puis Mardi gras, puis…

La ponctuation d’informations ne s’arrête jamais et donne même le sentiment d’accélérer. Nous démarrons l’année déjà épuisés par les régimes et les rétrospectives.

C’est dans ce contexte que j’ai pris conscience de ma fatigue informationnelle. Alors faisons le point sur ce qu’est cette fatigue informationnelle et en quoi elle n’est pas inéluctable avec quelques tips.

* à lire, absolument, en fin d'article, l'extrait de l'interview prophétesse de Marguerite Duras en 1985


La flemme

Notifications à toute heure, chaînes d’informations en continu allumées en permanence… Certains éteignent tout. Est-ce cela la fatigue informationnelle : la volonté de cesser de s’informer. Ce serait prendre le problème par le mauvais bout et plutôt par la fin.

Au contraire, les fatigués de l’information sont ceux qui la recherchent le plus, ceux que l’on appelle les hyperconnectés épuisés. Jeunes ou moins jeunes, ce sont les plus actifs dans le rapport à l’information. On retrouve chez eux une volonté importante de comprendre le monde, d’en partager, commenter et discuter l’information. Mais, aujourd’hui, face à eux, une surabondance de canaux d’information, un nuage informationnel qui devient flou et ne permet plus de distinguer l’information pertinente et/ou importante. Du coup, ils peinent à hiérarchiser l’information ; se sentent aussi pour certains exclus d’un langage et d’une présentation parfois incompréhensible. Se forme alors l’impression de ne plus comprendre le monde.

S’y ajoute une perte de confiance grandissante dans la validité des informations reçues. Le profil est formé. La fatigue s’installe et le besoin de déconnexion avec.



Donner envie

Dans ce contexte devenu excessif, que doivent faire les médias ? Quelles peuvent être les pistes pour lutter contre le découragement des lecteurs. Selon David Médioni (journaliste) et GuénaëlleGault (sociologue) dans le n° 247 du 1 , les solutions reposent sur trois piliers : les lecteurs, les médias et les pouvoirs publics.

Le lecteur qui doit faire le bilan de sa consommation informationnelle : addiction ou pas ? Quelles sont mes sources ? Comment mieux m’informer ?

Les médias qui doivent apprendre aussi à fournir une information mieux bornée avec un début et une fin et non un fil continu d’informations sans réflexion et redonner de la valeur à l’information.

Les pouvoirs publics qui doivent aussi repenser l’éducation aux médias et apprendre aux élèves à reconnaître une source, comprendre l’usage d’une photo.



Moins mais mieux


* citation issue d'une interview prophétesse de Marguerite Duras en 1985 dans l'émission Les sept chocs de l'an 2000 sur Antenne 2 et dont voici le texte intégral :

Je crois que l'homme sera littéralement noyé dans l'information. Dans une information constante sur son corps, sur son devenir corporel, sur sa santé, sur sa vie familiale, sur son salaire, sur son loisir. Ce n'est pas loin du cauchemar. Il n'y aura plus personne pour lire. Ils verront de la télévision. On aura des postes partout, dans la cuisine, dans les water-closets, dans le bureau, dans les rues. On ne voyagera plus, cela ne sera plus la peine de voyager. Quand on peut faire le tour du monde en huit jours ou quinze jours, pourquoi le faire ? Dans le voyage, il y a le temps du voyage. Ce n'est pas voir vite. C'est voir et vivre en même temps. Vivre du voyage, ce ne sera plus possible. Il restera la mer quand même, les océans, et puis la lecture. Les gens vont redécouvrir ça. Un homme, un jour, lira, et puis tout recommencera.

Sources :

LE UN - n° 427 - 14.12.22 - Comment guérir l'information ?


 

Vous voulez être accompagné

dans la réalisation de votre communication visuelle ?


Le Studio de design éditorial et numérique Atelier Mady

propose son expertise en conception, modélisation et déclinaison graphique

pour vous accompagner dans la construction et le développement

de votre stratégie de communication visuelle.



Comments


bottom of page